Depuis 2016, Ali Bongo entre réélection contestée et absence prolongée

Dans un contexte de soupçons de fraude, Ali Bongo a été réélu en 2016. Un second mandat marqué par des manifestations violentes et par son absence prolongée depuis un AVC lors d'un déplacement en Arabie saoudite en octobre 2018.