Accéder au contenu principal

Reportage exclusif au Yémen : au cœur des bastions houthis

Après quatre ans de guerre civile et malgré des négociations de paix, le Yémen ne cesse de s'enliser dans un conflit qui tue et affame les populations civiles. France 24 s'est rendue dans les bastions des rebelles chiites houthis pour une série de reportages exclusifs.

La coalition militaire emmenée par l'Arabie saoudite affirme avoir détruit, samedi 19 et dimanche 20 janvier, plusieurs cibles rebelles autour de Sanaa, la capitale du Yémen. Il s’agirait, selon Riyad, des sites de fabrication de drones.

La ville est contrôlée par les rebelles chiites houthis depuis quatre ans. Et après quatre ans de guerre, malgré de récentes négociations de paix, le Yémen s'enlise dans un conflit qui tue et affame des millions de personnes. Il est rare de pouvoir filmer cette guerre au Yémen. C'est pourtant ce qu'ont pu faire nos envoyés spéciaux Cyril Payen et Amar al-Hameedawi, dont vous pourrez suivre les reportages toute cette semaine aux côtés de ces rebelles chiites houtis.

Tout d'abord, direction le nord du pays, où tout n’est que guerre et destruction. Depuis 2014, la coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite y mène des raids aériens réguliers afin d’en déloger les Houthis, qu’elle dit être soutenus par l’Iran.

Ces dernières semaines, une trêve a été négociée sous l’égide des Nations unies. Mais peu sont convaincus de la réussite. "Le cessez-le-feu, c’est juste pour la télé. Les missiles de la coalition continuent de tomber sur les civils. Ils n’ont jamais stoppé leurs attaques", affirme un habitant.

À Saada, fief de la milice houthi, la propagande guerrière accuse les États-Unis et Israël de soutenir l’Arabie saoudite. Dans la ville, les nombreuses destructions témoignent de cette guerre fratricide qui n’est rien d’autre qu’une lutte par procuration que se livrent les puissances chiites et sunnites. Au sacrifice de sa population.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.