Italie

L'Italie, nouveau paradis fiscal pour les retraités européens

L’Italie veut attirer les retraités étrangers. Dans les régions du "Mezzogiorno", les villages se dépeuplent. Pourtant ces régions sont comparables à de petits paradis. Exemple avec le village de Cianciana en Sicile, coincé dans les montagnes du sud de l'Italie. Celui-ci a perdu en 15 ans, un tiers de sa population. Les jeunes s’en vont, face à l’absence de perspectives en terme d’emploi. Pour inverser cette dynamique, le gouvernement italien d'extrême droite s'est lancé le défi d’attirer les retraités venus du monde entier. “Une opération séduction” a été mise en place depuis le 1er janvier pour qu'ils viennent s’installer dans le sud du pays. Les retraités peuvent y bénéficier d’une fiscalité réduite, avec une taxation limitée à 7% sur les pensions de retraites ainsi que sur les revenus de source étrangère. Seules conditions : résider dans une commune de moins de 20 000 habitants pendant au moins six mois de l’année.