Accéder au contenu principal

Africanité, immigration... le voyage poétique entre Paris et Dakar d'Aminata Aïdara

Aminata Aïdara est une auteure née en Italie, d’une mère italienne et d’un père sénégalais. Après avoir publié de nombreuses nouvelles en italien, elle signe son premier roman aux éditions Gallimard "Je suis quelqu’un".

Installée en France depuis 8 ans, c’est en français qu’elle a choisi d’écrire pour s’approprier davantage cette langue française qu’elle a appris au contact de sa famille, durant son enfance. Avec une écriture poétique mais percutante, elle embarque le lecteur dans un voyage entre la France et le Sénégal.

Tout part d’une révélation. Le jour de ses 26 ans, Estelle apprend un terrible secret de famille. Son père, qu’elle ne voit presque plus depuis qu’elle a quitté Dakar 15 ans auparavant, lui annonce que sa mère a eu un enfant illégitime, mort quelques jours après sa naissance.

>> À lire : Africanité, immigration, identité, double culture... l'engagement poétique d'Aminata Aidara

C’est le point de départ d’une "quête d’identité et de vérité" d’Estelle mais aussi de plusieurs personnages qui s’interrogent sur leur parcours, leur identité et tentent de s’affranchir de leur héritage historique, culturel ou familial.

Aminata Aïdara parle d’africanité, de métissage mais aussi du poids de l’histoire coloniale, sans jamais tomber dans le militantisme. Si elle convoque de grands penseurs comme Achille Mbembé, Frantz Fanon, c’est pour mieux les faire connaître au grand public. Un pari réussi.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.