Accéder au contenu principal

Le vin d'Algérie rêve de reconquête

Après des années de mise en sommeil, en raison notamment de la guerre civile, le vin d’Algérie entend bien faire son retour sur le marché international. Lors du Wine Paris 2019, salon international du vin qui s’est tenu du 11 au 13 février, des vinificateurs algériens ont présenté leurs produits et affiché leurs ambitions. Rencontre.

"Entre le vin et l’Algérie, il y a une grande histoire." Fabrice Sauteur est responsable de l’export au sein de la société Les Grands crus de l’Ouest algérien (SGCO). Fondée en 2001 à Oran, l’entreprise s’est rendue du 11 au 13 février au Wine Paris 2019, un salon du vin voué à promouvoir les terroirs viticoles français mais aussi étrangers.

L’occasion pour l’Algérie ne mettre en avant son savoir-faire. Car après des années de mise en sommeil, en raison notamment de la guerre civile, le vin d’Algérie entend bien faire son retour sur le marché international. "On est en train de reconstruire une image de marque, explique Fabrice Sauteur. Une image de marque qui s’étaient perdue parce qu'on n'exportait plus du tout. Mais c'est un peu comme le vélo, ça ne se perd pas, et on redémarre tranquillement."

Seuls représentants du continent africain sur le salon, les producteurs algériens rêvent de reconquête.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.