Accéder au contenu principal

Un film marocain sort de l'oubli 45 ans après pour la Berlinale

Le film du réalisateur marocain Mostapha Derkaoui “De quelques évènements sans signification” est projeté, jeudi 14 février, au Festival du film international de Berlin pour la première fois depuis 45 ans. Tourné en 1974, l’œuvre est tombée dans l’oubli après avoir été interdite par le régime du roi Hassan II, seulement deux ans après les deux tentatives de coup d'État. Ce film collectif, qui regroupait musiciens, poètes, peintres et écrivains engagés de l'époque, avait été qualifié d'"inopportun au Maroc". Mostafa Derkaoui raconte aussi qu'on lui avait reproché de ne pas avoir montré une seule fois dans son film le portrait du roi Hassan II. Projeté une fois à Paris et une autre au Maroc, de façon clandestine, devant des critiques de cinéma français, le film a été restauré pour la Berlinale. Une émotion forte pour Mostapha Derkaoui, 75 ans, estimé comme l'un des pionniers du cinéma moderne marocain.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.