Accéder au contenu principal

Dernier hommage à Emiliano Sala dans son village en Argentine

Le cercueil du footballeur Emiliano Sala, mort dans un accident d'avion entre Nantes et Cardiff, est arrivé vendredi en Argentine, où ses obsèques sont prévues samedi, dans son village de Progreso. Le vol de la British Airways qui transportait sa dépouille s'est posé peu après 9 heures à l'aéroport de Buenos Aires. Là, un fourgon funéraire l'attendait pour la conduire aux pompes funèbres de Santa Fe, la capitale provinciale, avant d'être remise à la famille samedi matin. Les parents, la sœur et le frère se sont rendus dans le salon des pompes funèbres à Santa Fe mais se sont refusés à toute déclaration à la presse. "C'est un jour tristement historique pour Progreso. Nous n'aurions jamais imaginé, nous sommes encore en état de choc", confie à l'AFP Daniel Ribero, le président du club de football San Martin de Progreso, où Sala a joué pendant dix ans.

Ce n'est que samedi matin à 7 heures que commencera la veillée d'Emiliano Sala à Progreso, village de la Pampa aux pelouses impeccables, cerné de champs de soja. La plupart des 3 000 habitants iront déposer une fleur sur le cercueil de leur héros, qui a joué pour le club local, San Martin.

Comme un symbole, l'hommage est prévu dans le gymnase du club, où Sala revenait à chacune de ses visites à Progreso. "La dernière fois qu'il est venu, pendant le Mondial en Russie, il nous a demandé la permission pour venir partager notre 'asado' au club...", raconte Daniel Ribero, admiratif de la simplicité du joueur. "On va lui donner les adieux qu'il mérite", promet le maire de Progreso, Julio Muller.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.