Accéder au contenu principal

Sommet Corée du Nord - États-Unis : Pyongyang espère connaître l'embellie économique de Hanoï

Depuis 2012, le Vietnam affiche une croissance de plus de 6% par an. L’année dernière, il a même enregistré un record à plus de 7 %. Dans ces conditions, rien d’étonnant à ce que le sommet États-Unis-Corée se tiennent dans ce pays d’Asie à la croissance dynamique.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un l’a dit et répété. Sa priorité est aujourd'hui le développement économique. Comme le Vietnam, la Corée du Nord compte tirer profit d'une paix durable avec Washington. En vingt ans, le commerce américano-vietnamien a été multiplié par cent.

Isolé du monde pendant deux décennies de sanctions économiques, ce pays communiste a décidé de s'ouvrir en 1986. Aujourd'hui le Vietnam attire des entreprises du monde entier. Son point fort : l'exportation.

À 70 km à l'est de Hanoï, l'usine Ford est le symbole de la coopération économique entre deux pays autrefois ennemis, les États-Unis et le Vietnam. Avec 600ˆouvriers, 14 000 voitures par an, dont une cinquantaine fabriquée par jour, le pays de 90 millions d'habitants affiche un dynamisme exemplaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.