Interdiction des manifestations dans certains quartiers, renforcement des contrôles, recours à des drones, nomination d'un nouveau préfet de police... Après les violences de samedi, le premier ministre a dévoilé un nouvel arsenal sécuritaire, alors que l'opposition dénonce la faiblesse de l'exécutif.

Tentative de reprise en main de l'exécutif après le 18e acte des Gilets jaunes

Interdiction des manifestations dans certains quartiers, renforcement des contrôles, recours à des drones, nomination d'un nouveau préfet de police... Après les violences de samedi, le premier ministre a dévoilé un nouvel arsenal sécuritaire, alors que l'opposition dénonce la faiblesse de l'exécutif.