Accéder au contenu principal

Algérie : retour sur les dates clés de la mobilisation

Du 10 février, date de l’annonce de la candidature de Bouteflika à l’élection présidentielle, à la demande du général Ahmed Gaïd Salah de déclencher l’article 102 de la Constitution algérienne le 26 mars, voici une chronologie des grandes dates de la contestation en Algérie.

En Algérie, la mobilisation ne faiblit pas. Plus d'un mois après les premières manifestations anti-Bouteflika, une grande partie des Algériens réclament encore et toujours sa démission. Et la rue semble avoir été entendue.

Mardi 26 mars, le chef d'état-major de l'armée, le général Ahmed Gaïd Salah, a proposé l'application de l'article 102 de la Constitution. Un article qui organise l'intérim en cas de démission du chef de l'Etat ou d'incapacité à assumer ses fonctions "pour cause de maladie grave et durable".

Mercredi 27 mars, c'est le Rassemblement national démocratique (RND), principal allié du parti d'Abdelaziz Bouteflika (le FLN), qui a demandé la démission du président algérien, affaibli par la maladie. Le FLN, au pouvoir en Algérie depuis l'indépendance, s'est lui aussi rallié à la proposition de l'armée.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.