Le chef d'état-major de l'armée algérienne Ahmed Gaïd Salah a proposé mardi 26 mars que le président Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie et contesté par la rue, soit déclaré inapte à exercer le pouvoir en vertu de la Constitution ou qu'il démissionne.

L'armée algérienne ouvre la voie à un départ du président Bouteflika, et maintenant ?

Le chef d'état-major de l'armée algérienne Ahmed Gaïd Salah a proposé mardi 26 mars que le président Abdelaziz Bouteflika, affaibli par la maladie et contesté par la rue, soit déclaré inapte à exercer le pouvoir en vertu de la Constitution ou qu'il démissionne.