La Première ministre de Nouvelle-Zélande a salué jeudi la nouvelle offensive de Facebook contre le suprématisme blanc tout en jugeant qu'il fallait en faire plus après le carnage des mosquées de Christchurch.

Facebook interdit l'apologie du suprématisme blanc sur son réseau

La Première ministre de Nouvelle-Zélande a salué jeudi la nouvelle offensive de Facebook contre le suprématisme blanc tout en jugeant qu'il fallait en faire plus après le carnage des mosquées de Christchurch.