NOUVELLE-ZÉLANDE

Facebook interdit sa propagande suprémaciste

Sous le feu des critiques pour la gestion de ses contenus, Facebook va interdire davantage de publications ayant trait au "suprémacisme blanc", en bannissant également l'apologie du "nationalisme" ou du "séparatisme" blancs, thèses qui promeuvent une séparation physique entre "races".