Accéder au contenu principal
Le département d'Etat américain, la France, mais aussi le Kremlin, ont réagit à la démission d'Abdelaziz Bouteflika. Tous appellent à une transition décidée par les Algériens, sans ingérence étrangère.
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.