Accéder au contenu principal

Et maintenant ? Les Algériens face à l'après-Bouteflika

Et maintenant ? Notre envoyée spéciale, Soundousse Brahimi, détaille ce qui attend les Algériens après la démission d’Abdelaziz Bouteflika. Le président du Conseil de la nation en Algérie, Abdelkader Bensalah, doit assurer l’interim pendant 90 jours avant l’organisation d’une élection présidentielle.

"Le conseil constitutionnel va se réunir aujourd’hui et ses 12 membres vont examiner la démission d’Abdelaziz Bouteflika. Ensuite cette démission va être présentée devant les deux chambres du Parlement qui doivent approuver cette décision aux deux tiers des votants. Abdelkader Bensalah, qui est président du Conseil de la nation en Algérie – l’équivalent du président du Sénat en France, assurera l’interim pendant quatre vingt-dix jours. Au cours de ce laps de temps, il faudra fixer une date pour une élection présidentielle", explique notre envoyée spéciale Soundousse Brahimi.

"Mais la population est-elle prête à accepter cela ? Sachant que le peuple est sorti dans la rue pour dire non à Abdelaziz Bouteflika et à tous les symboles du gouvernement ? Nous allons voir ce qui va se passer, d'autant que les manifestants veulent descendre à nouveau dans la rue ce vendredi pour marquer leur volonté de changement".

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.