Accéder au contenu principal

En Israël, les femmes peinent à exister en politique

En 1969, Israël devint l'un des premiers pays à nommer une femme, Golda Meir, au poste de Premier ministre, ce qui est l'équivalent du président de la République en France. Puis en 2006, Tzipi Livni, devenait ministre des Affaires étrangères. Depuis, les femmes n'ont jamais plus accédé aux plus hautes fonctions. Et il n'y a jamais eu de femme ministre de l'Intérieur, de la Défense ou des Finances. Seulement 13 maires sont des femmes pour environs 90 hommes, et dans le 4ème gouvernement de Benyamin Netanyahou, seules 3 femmes sont présentes. Le record de femmes dans un même gouvernement est de 4 en Israël.Pourtant, elles sont nombreuses à œuvrer dans l'ombre pour tenter d'exister en politique, à gauche comme à droite.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.