Accéder au contenu principal

Européennes : en Pologne, un petit parti féministe face aux conservateurs

En Pologne, face aux conservateurs, Robert Biedron, un homme de gauche, athée et ouvertement homosexuel, a créé le parti Wiosna (printemps). Il veut renforcer les droits de la communauté LGBT et faciliter l'accès à l'avortement.

En campagne pour les élections européennes, Wiosna est un nouveau-né au dans la sphère des partis politiques en Pologne. Et dans ce pays conservateur, son programme détonne. Le parti souhaite notamment la libéralisation de l'avortement... Difficile dans un pays où le gouvernement PiS de Mateusz Morawiecki jugeait trop laxiste la loi de 1993, qui interdit déjà l'IVG sauf en cas de viol, de danger pour la vie de la mère ou de malformation du fœtus.

Cette politique fait de la Pologne le pays où l'on avorte officiellement le moins en Europe avec moins de 1 000 cas par an. Mais c'est sans compter les 150 000 IVG pratiquées à l'étranger, car les Polonaises se tournent vers la Slovaquie ou l'Allemagne quand les praticiens sur leur sol sont intimidés par la loi.

Si l'émergence de Wiosna, dirigé par un homosexuel assumé, fait souffler un vent de liberté sexuelle sur la campagne, il n'est crédité que de 10 % des voix dans les sondages. Le parti PiS au pouvoir, au coude-à-coude avec la coalition d'opposition, tourne autour des 30 %, et entend pousser son programme de "révolution conservatrice".

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.