Theresa May a proposé aux parlementaires britanniques un nouvel accord de Brexit qui inclut la possibilité de voter sur la tenue d'un second référendum et sur le maintien temporaire dans une union douanière.