Accéder au contenu principal
Pour la huitième fois, un texte de loi prévoyant la légalisation et la gratuité de l'avortement a été déposé au Parlement argentin. L'année dernière, 38 sénateurs avaient dit "non" au texte qui prévoyait de légaliser l'IVG au cours des 14 premières semaines de grossesse, sans grande surprise dans un pays où l'Église exerce une grande influence. Le débat a été relancé après qu'une fillette de 11 ans ait dû subir une césarienne, faute de pouvoir avorter après avoir été violée.

En Argentine, le long combat pour légaliser l'avortement

Pour la huitième fois, un texte de loi prévoyant la légalisation et la gratuité de l'avortement a été déposé au Parlement argentin. L'année dernière, 38 sénateurs avaient dit "non" au texte qui prévoyait de légaliser l'IVG au cours des 14 premières semaines de grossesse, sans grande surprise dans un pays où l'Église exerce une grande influence.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.