Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Aux Etats-Unis, la Louisiane rejoint l’Alabama et le Missouri et interdit l’IVG

Vidéo par : Axel MAY

La Chambre des représentants de Louisiane a adopté mercredi une loi interdisant aux femmes de recourir l'avortement dès que les "battements de cœur" du fœtus peuvent être détectés, soit à partir de six semaines de grossesse. Après le Missouri ou encore l'Alabama, c'est au tour de la Louisiane de restreindre le droit à l'avortement. La Chambre des représentants de l'État du Sud des États-Unis, contrôlée par les républicains, a adopté, mercredi 29 mai, une loi interdisant aux femmes de recourir à une interruption volontaire de grossesse (IVG) à partir de six semaines de grossesse. Plus souple que celle de l'Alabama, cette loi interdit aux femmes d'avorter dès que les "battements de cœur" du foetus peuvent être détectés, une évolution dans le développement in utero qui peut intervenir dès la sixième semaine de grossesse. Elle comporte toutefois des exceptions, notamment dans le cas où la vie de la mère est en danger.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.