Accéder au contenu principal
Silence médiatique et ultra-surveillance: Pékin a imposé une chape de plomb mardi sur le 30e anniversaire de la tuerie de Tiananmen, marqué par une violente passe d'armes avec les Etats-Unis sur le sens des manifestations de 1989 pour la démocratie.

30 ans après les faits, "les Chinois ne peuvent pas parler librement de Tiananmen"

Silence médiatique et ultra-surveillance: Pékin a imposé une chape de plomb mardi sur le 30e anniversaire de la tuerie de Tiananmen, marqué par une violente passe d'armes avec les Etats-Unis sur le sens des manifestations de 1989 pour la démocratie.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.