Accéder au contenu principal

À New York, l'écologie prend de la hauteur

New York est connue pour sa verticalité et ses tours qui semblent toucher le ciel. Ce paysage est pourtant une source de pollution considérable.

Les gratte-ciel new-yorkais sont responsables de 70 % des émissions de gaz à effet de serre de la ville.

Ces immeubles sont désormais la cible de la municipalité. À travers le "Climate Mobilization Act", elle contraint tous les bâtiments à réduire de 40 % leurs émissions de CO2. Une initiative écologiste, que certains n’avaient pas attendue pour réduire leur production énergétique.

Les propriétaires de l’Empire State Building ont entamé la transition en 2009 en améliorant l'isolation thermique. Les résultats écologiques et économiques sont déjà bien visibles.

La première métropole américaine fait un premier pas vers une ville plus durable et ne compte pas s’arrêter là. Elle s’est lancée le défi de réduire de 80 % ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.