Accéder au contenu principal

En Argentine, des femmes "vivantes et libres" contre les violences machistes

En 2018, 278 féminicides ont été recensés en Argentine. Des femmes assassinée simplement parce que ce sont des femmes. Le 3 juin est devenu une journée de manifestation pour dénoncer les violences faites aux femmes.

Depuis maintenant quatre ans, des dizaines de milliers de femmes se rassemblent, le 3 juin, dans les rues de Buenos Aires, la capitale argentine, pour lutter contre les violences machistes. Ce pays d’Amérique Latine, comme le reste du continent, est particulièrement touché par ce phénomène.

Malgré le sujet difficile, les manifestantes souhaitent donner un air de fête à ces rassemblements.

Ces actions changent peu à peu les mentalités argentines. La parole des femmes se libère et les plaintes s’accumulent. Dans le même temps, la question de l’avortement est au cœur des débats de société. Ce "3 juin" est un pas de plus pour que les Argentines restent "vivantes et libres".

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.