Accéder au contenu principal

À 98 ans, le lieutenant Laurence Gulick n'oublie pas le 6 juin 1944

Ils ne sont plus que quelques centaines, précieux témoins du jour J. Ils avaient 20 ans le 6 juin 1944, quand ils se sont lancés à l'attaque de la Normandie pour libérer le monde de la barbarie nazie.À bord de son bombardier B 17, le lieutenant Laurence Gulick était l'un deux. 75 ans plus tard, à 98 ans, sa mémoire est intacte, nos correspondants Fanny Allard et Matthieu Mabin sont allés à sa rencontre, pour immortaliser ce précieux témoignage.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.