Accéder au contenu principal

"La violence, c'est toute la question du procès des indépendantistes catalans"

Y a-t-il eu violence ? C’est bien là tout l’enjeu de ce que les Espagnols appellent le "process". Le délit de rébellion – pour lequel les prévenus sont poursuivis – implique, selon le Code pénal espagnol, un soulèvement par la violence et pour lequel ils encourent jusqu’à 25 ans de réclusion. "C’est un terme qui suscite la polémique et qui divise fortement les juristes", relève Charles Diwo, correspondant de France 24 en Espagne.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.