Accéder au contenu principal

Burkina : prison à vie requise pour les cerveaux présumés du putsch raté de 2015

La prison à vie a été requise lundi contre les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, cerveaux présumés du putsch manqué de 2015 au Burkina Faso, jugés avec plus de 80 autres accusés au cours d'un procès marathon à Ouagadougou.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.