Accéder au contenu principal

Emmanuel Macron a confirmé qu’aucun candidat à la tête de la Commission européenne n’a dégagé une majorité

Un nouveau sommet européen aura lieu le 30 juin après l’échec des négociations jeudi. Les Vingt-Huit n’ont pas réussi à s’accorder sur un candidat qui devra succéder à Jean-Claude Juncker à la présidence de la Commission européenne. Emmanuel Macron s'est réjoui de l'absence de majorité au Conseil pour les Spitzenkandidaten, évoquant le "niveau de crispation atteint en raison de cette obsession (de recherche) d'une organisation paritaire qui ne correspond pas à la réalité démocratique européenne". Il a affirmé que les trois candidats -—issus des choix des principaux groupes du Parlement - l'Allemand Manfred Weber (Parti populaire européen, PPE), le Néerlandais Frans Timmermans (Socialistes) et la Danoise Margrethe Vestager (Libéraux-centristes de Renew Europe)—- "ont été écartés" pour la présidence de la Commission européenne.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.