Accéder au contenu principal

Le leader de l'opposition soudanais Sadek al-Mahdi demande une "enquête fiable" sur la répression des manifestations

Le leader de l’opposition soudanais Sadek al-Mahdi a appelé, dans un entretien exclusif avec notre journaliste Tarek Kai, à une enquête indépendante sur la répression d’un sit-in le 3 juin 2019, par des milices alliées du Conseil militaire de transition. Une centaine de manifestants y ont trouvé la mort. Le Conseil militaire de transition, en poste à Khartoum depuis l’éviction du président Omar el-Béchir en avril, a pour le moment rejeté tous les appels pour une enquête internationale et indépendante sur la dispersion du sit-in. L’incident est survenu après l’échec des négociations entre les militaires et les leaders de l’opposition, qui poursuit les manifestations demandant la composition d’un gouvernement civil à la tête du Soudan.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.