Accéder au contenu principal

Benjamin Netanyahou "veut se concentrer sur les élections législatives"

Le Premier ministre israélien a bien conscience que lorsqu'il y aura un réel plan de paix proposé par les États-Unis, il y aura des sacrifices à faire qui seront difficiles à faire accepter à ses électeurs et à ses alliés qui sont encore plus à droite qu'il ne l'est lui-même", décrypte Antoine Mariotti, correspondant de France 24 à Jérusalem. De quoi expliquer le peu d'engouement côté israélien pour cette conférence de Manama (au Bahreïn). "Mais on joue les bons élèves et on affirme qu'on étudiera toutes les propositions faites par les États-Unis". Les Palestiniens, eux, refusent d'entrée de jeu, tout ce qui vient de Washington. Dans le reste de la région, les pays alliés de Washington qui vont participer à cette conférence de Manama n'affichent pas non plus un enthousiasme débordant mais sont présents pour ne pas heurter l'allié américain.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.