Accéder au contenu principal

Hadja Idrissa Bah, militante anti-excision et "briseuse de mariages précoces"

Hadja Idrissa Bah, 19 ans, est une militante guinéenne qui se bat pour défendre le droit des enfants. Elle est la présidente-fondatrice du Club des jeunes filles leaders de Guinée, qui défend le droit des jeunes filles en luttant spécifiquement contre le mariage précoce, les mutilations génitales féminines et les viols sur mineurs. L'association encourage aussi l'émancipation des jeunes filles à travers l'éducation.

En Guinée, le mariage des filles n'est pas autorisé avant 17 ans, mais de nombreuses familles ne respectent pas la loi. Alors l'association d'Hadja mène des actions de sensibilisation auprès de la population, mais aussi des actions coup de poing pour faire échouer les mariages d'enfants.

Avec les mariages précoces, la lutte contre les mutilations génitales féminines est une priorité pour Hadja, elle-même victime d'excision. En Guinée, l’excision est interdite et punie par la loi. Pourtant, c'est le deuxième pays qui la pratique la plus au monde, selon l'association "Excision, parlons-en !". En effet, environ 97 % des femmes de 15-49 ans ont connu l'excision dans ce pays d'Afrique de l'Ouest.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.