Accéder au contenu principal

Double attentat de Tunis : "C'est une opération terroriste lâche", a affirmé le chef du gouvernement Youssef Chahed

Le groupe État islamique a revendiqué, dans la soirée du jeudi 27 juin, via son organe de propagande Amaq, le double attentat suicide qui avait visé les forces de l'ordre à la mi-journée dans la capitale tunisienne. Une première explosion s'était produite à l'intersection de l'avenue Bourguiba et de la rue Charles-de-Gaulle très fréquentée, non loin du ministère de l'Intérieur et de l'ambassade de France. Un homme s'est fait exploser près d'une voiture de police en fin de matinée. Selon un dernier bilan du ministère de l'Intérieur tunisien, un agent de police est mort. Un autre policier et trois civils ont par ailleurs été blessés. Une dizaine de minutes plus tard, une deuxième explosion avait retenti à la périphérie de la capitale, aux alentours du complexe de Gorjani, où sont rassemblés des services de la Brigade antiterroriste (BAT). L'attaque a fait quatre blessés parmi les policiers, a indiqué le ministère tunisien de l'Intérieur.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.