Accéder au contenu principal
TUNISIE

Tunisie : "la vigilance des autorités a permis d’éviter les dégâts" des deux attentats qui ont secoué la capitale

En Tunisie, le chef de l’État, Béji Caïd Essebsi, a été transféré jeudi à l'hôpital militaire de Tunis après avoir été "victime d’un grave malaise", a annoncé la présidence, alors que la capitale venait d'être frappée par deux attentats suicides. La présidence tunisienne a annoncé dans un post Facebook que le chef de l'État, Béji Caïd Essebsi, âgé de 92—ans et atteint "d'un grave malaise, a été transféré à l'hôpital militaire de Tunis". L'annonce de son malaise est survenu peu après deux attentats suicides qui ont frappé la capitale, tuant un policier et faisant au moins huit blessés, selon les autorités.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.