Accéder au contenu principal
Huit membres, dont plusieurs chefs, du groupe Hourras al-Din, lié à al-Qaïda, ont été tués dimanche 30 juin par des bombardements dans le nord-ouest de la Syrie. Ces bombardements menés par Washington, dans le cadre de la coalition internationale contre le jihadisme en Syrie, sont les premiers depuis le mois de février 2017, preuve que les États-Unis gardent un œil sur la région, pour notre chroniqueur Wassim Nasr.

Frappes aériennes de Washington contre un camp d'al-Qaïda dans la province d'Alep en Syrie

Huit membres, dont plusieurs chefs, du groupe Hourras al-Din, lié à al-Qaïda, ont été tués dimanche 30 juin par des bombardements dans le nord-ouest de la Syrie. Ces bombardements menés par Washington, dans le cadre de la coalition internationale contre le jihadisme en Syrie, sont les premiers depuis le mois de février 2017, preuve que les États-Unis gardent un œil sur la région, pour notre chroniqueur Wassim Nasr.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.