Nucléaire iranien : "L'Iran veut signifier aux Européens que leur passivité a un coût"

"L'Iran a changé de stratégie, après avoir attendu la réponse des Européens pendant un an [ à la suite du retrait en mai 2018 des États-Unis de l'accord de Vienne et de l'imposition de sanctions américaines], Téhéran veut signifier aux Américains que leur politique a un coût, et aux Européens que leur passivité à un coût", analyse sur France 24 Thierry Coville, chercheur à l'Iris et spécialiste de l'Iran.