Accéder au contenu principal

À cause de la sécheresse, les pins des Vosges meurent de soif

Victimes de la sécheresse de 2018, ainsi que de la canicule précoce du début de l'été 2019, de plus en plus de pins des Vosges, dans l'est de la France, meurent de soif. En six mois, 100 000 m3 de sapins ont séché sur la moitié sud du Haut-Rhin. Les arbres mettant 100 ans à grandir, les professionnels du bois devront s'adapter.

France, Espagne, Allemagne, Suisse... Une bonne partie de l'Europe commence à souffrir de la sécheresse. Un phénomène désormais récurrent sur un continent pourtant peu aride. 

Depuis un an, le manque de pluie est criant dans plusieurs régions de France. Conséquence : dans les Vosges, de plus en plus de sapins meurent de soif.

Victimes de la sécheresse de 2018, ils n'ont pas supporté la canicule et le déficit hydrique de ce début d'été. Asséché, l'arbre peut mourir en quelques semaines. En six mois, 100 000 m3 de sapins ont séché sur la moitié sud du Haut-Rhin.

En outre, les épicéas affaiblis par le manque d'eau attirent les parasites qui creusent des galeries sous l'écorce et empêchent la sève de circuler.

Ces arbres malades sont donc condannés à la coupe. En un semestre, les bûcherons ont scié l'équivalent de deux ans de coupe. Comme les arbres mettent 100 ans à grandir, les professionnels du bois doivent s'adapter. Certains envisagent de faire venir des arbres du bassin méditerranéen. Verra-t-on bientôt des oliviers dans les Vosges ?

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.