Accéder au contenu principal

Polémique au Burkina Faso : 11 morts lors d'une garde à vue

Au Burkina Faso, les familles ne décolèrent pas. Le 15 juillet dernier, 11 personnes sont mortes dans une cellule de l'unité antidrogue de la police judiciaires. Sa directrice a été limogée. Des mesures qui ne suffisent pas à calmer les proches des victimes. Célia Caracena a pu contacter Urbain Yaméogo, directeur exécutif du Centre d'information et de formation en matière des droits de l'homme. Il pointe du doigt les conditions carcérales.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.