Accéder au contenu principal

L’ancien procureur spécial Robert Mueller a confirmé que son rapport n’exonère pas Trump

Cinq heures d'audition. Quatre mois après la sortie du rapport concluant à l'absence de preuves sur l'éventuelle collusion entre la campagne de Donald Trump et la Russie, l'ancien procureur spécial Robert Mueller a fait face à un interrogatoire en règle du comité judiciaire de la Chambre des représentants, mercredi 24—juillet. Une audience à l'initiative des démocrates, à laquelle l'ancien chef de la police fédérale (FBI) a été forcé de se soumettre et dont il se serait bien passé. La voix tremblotante, visiblement échaudé, Robert Mueller s'est malgré tout plié à l'exercice, pris en sandwich dans la bataille opposant démocrates et républicains. En toile de fond, la question de la procédure d'impeachment contre Donald Trump continue d'agiter les rangs de l'opposition même si elle semble de moins en moins probable.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.