Accéder au contenu principal

La canicule fragilise encore un peu plus Notre-Dame-de-Paris

Fragilisée par l'incendie dévastateur du 15 avril, la voûte de Notre-Dame-de-Paris pourrait s'effondrer sous l'effet des fortes chaleurs, a alerté l'architecte en chef de la cathédrale, Philippe Villeneuve.

Notre-Dame de Paris, en travaux depuis l'incendie dévastateur du 15 avril, pourrait également souffrir de la canicule, selon l'architecte en chef de la cathédrale, Philippe Villeneuve.

La voûte risque en effet de se fragiliser à mesure que certaines pièces, abondamment arrosées par les pompiers la nuit du sinistre et toujours gorgées d'eau, sècheront sous l'effet de la chaleur. Un scénario redouté par Philippe Villeneuve, qui s'est exprimé mercredi devant des journalistes.

"Mon angoisse, c'est que les joints ou les maçonneries, à force de sécher, perdent leur cohérence, leur cohésion ou leur qualité structurelle et que tout à coup, paf, la voûte puisse tomber", a-t-il dit jeudi 25 juillet.

Paris a battu son record de chaleur qui datait de plus de 70 ans, avec 42,4°C mesurés jeudi 25 juillet, a annoncé Météo-France, qui prévoit que le mercure grimpera encore.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.