Les très conservateurs ministres de Boris Johnson ne comptent pas faire la moindre concession sur le Brexit

Une grande partie des poids lourds de l'équipe de Theresa May a été écartée. Le nouveau Premier ministre britannique, Boris Johnson, a fait place nette pour s'entourer d'eurosceptiques, avec la promesse de sortir de l'Union européenne le 31—octobre, avec ou sans accord. Les premières nominations qu'il a décidées confirment aussi sa volonté, annoncée par ses proches, de promouvoir des femmes et des personnalités issues de minorités ethniques.