Accéder au contenu principal

Les Algériens réagissent à la création d’une commission pour l’organisation de la présidentielle

Six "personnalités" ont été chargées jeudi 25 juillet par le président par intérim Abdelkader Bensalah de mener le "dialogue" censé faire sortir l'Algérie de plusieurs mois de crise politique, annonce la présidence algérienne dans un communiqué, une liste où n'apparaît aucune figure importante de la contestation. Selon le communiqué, publié jeudi par l'agence officielle APS, M. Bensalah a reçu le même jour à Alger "les membres du Panel des personnalités, appelé à mener" ce dialogue composé notamment de Karim Younes, ex-président de la Chambre basse et ancien ministre de M. Bouteflika, Fatiha Benabbou, professeure de droit public et Smail Lalmas, chef d'entreprise. Y figurent également Bouzid Lazhari, professeur de droit public et ancien parlementaire de la Chambre haute, ainsi qu'Abdelwahab Bendjelloul, syndicaliste de l'enseignement et Azzedine Benaissa, universitaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.