Accéder au contenu principal

La France veut faire du laser son arme de défense spatiale

Pour combler son retard dans la militarisation de l'espace, la France a décidé d'investir dans la "défense passive". Paris souhaite miser sur une arme en particulier : le laser de puissance, une arme qui serait utilisée pour neutraliser les satellites hostiles.

Espionnage, brouillage, cyberattaques, armes antisatellites... L'espace est devenu un champ de confrontation entre nations. Depuis pluieurs années, les grandes puissances, comme les États-Unis, la Chine ou encore la Russie, sont engagées dans une course pour la domination de l'espace.

Pour combler son retard dans le domaine, la France a décidé d'investir dans la "défense passive". Paris souhaite miser sur une arme en particulier : le laser de puissance. Cette arme serait utilisée pour neutraliser les satellites hostiles d'autres pays.

"L’effet recherché n’est pas de détruire l’objet, mais de l’empêcher d’effectuer sa mission, En concentrant l’énergie sur la cible, on pourrait endommager les panneaux solaires d’un satellite ennemi, ou pénétrer par ses fenêtres optiques et l’éblouir", a fait savoir au magazine Challenges Franck Lefèvre, directeur à l'Onera, le laboratoire public de recherche aérospatiale chargé de travailler sur le laser. 

Quelque 2 000 satellites tournent actuellement autour de la Terre. Et ils devraient être 8 000  dans quelques années. D'ici 2025, la France compte investir 4,3 milliards d'euros pour s'imposer dans le domaine du militaire spatial.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.