Pour Margareth Harris, porte-parole de l'OMS à Goma, l'épidémie d'Ebola est plus complexe dans cette ville

Un deuxième malade d'Ebola est décédé à Goma, grande ville de l'est de la République démocratique du Congo, et un troisième patient y a été testé positif au virus mercredi 31 juillet, suscitant l'inquiétude des populations de la région face à une épidémie qui défie les professionnels de santé depuis un an. Dans la province voisine du Sud-Kivu, quinze personnes ont été mises en quarantaine dans une localité riveraine du lac Kivu. C'est la première fois que des cas suspects d'Ebola ont été recensés dans cette province.