Accéder au contenu principal

À Hong Kong, l'ombre des triades plane sur la répression des manifestants

Des membres des triades, ces gangs d'hommes armés, vêtus de tee-shirts blancs, auraient agressé, lundi, des manifestants prodémocratie qui défilaient dans le centre de Hong Kong, selon les rumeurs locales.

La colère redouble à Hong Kong. Selon les rumeurs locales, des membres des triades, ces gangs d'hommes armés, vêtus pour la plupart de tee-shirts blancs, auraient agressé, dans la soirée de lundi 5 août, des manifestants prodémocratie qui défilaient dans le centre de la mégalopole.

"Un groupe de terroristes en tee-shirts blancs est venu attaquer les civils ici, vers 19 h 30. C’était moins violent que la dernière fois car ils sont partis très vite, quelques minutes après avoir commencé les agressions", explique un manifestant interrogé par France 24.

Le mouvement de contestation, né du rejet d'un projet de loi qui aurait permis l'extradition de suspects vers la Chine continentale, s'est élargi depuis le mois de juin à des revendications plus larges, dont la démission de Carrie Lam et la protection des libertés et de l'autonomie dont jouit Hong Kong depuis sa rétrocession à la Chine en 1997.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.