Accéder au contenu principal
Au Mexique, pays dont la capitale connaît régulièrement des pics d'ozone et de micro-particules, un "arbre" artificiel absorbe la pollution et, grâce à l'action de microalgues situées à l'intérieur, purifie l'air.
Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.