Accéder au contenu principal

La France est le huitième acheteur de soja du Brésil ayant sa part de complicité dans les incendies de l'Amazonie

Le président brésilien Jair Bolsonaro a dit accepter l'aide du G7 contre les incendies en Amazonie si son homologue français Emmanuel Macron, "retir[ait] [s]es insultes". La veille, lundi 26 août, Brasilia avait refusé ces quelque 20—millions de dollars, alors que les feux avançaient toujours dans la forêt tropicale, en dépit de l'intervention de l'armée. "Monsieur Macron doit retirer les insultes qu'il a proférées contre ma personne", a déclaré à quelques journalistes le président brésilien, évoquant les accusations de son homologue selon lesquelles il avait "menti" sur ses engagements environnementaux.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.