Accéder au contenu principal

Les Britanniques ont gagné les rues à nouveau contre les décisions de Boris Johnson

Alors que le Premier ministre britannique, Boris Johnson, faisait face, mardi 3—septembre, aux députés britanniques, son gouvernement a perdu sa majorité au Parlement, qui se tenait à une seule voix, avec la défection d'un député Tory. Phillip Lee, jusqu'alors député conservateur, a rejoint le parti europhile libéral-démocrate, le justifiant dans un communiqué publié pendant la déclaration de Boris Johnson. "Le gouvernement conservateur poursuit de manière agressive un Brexit (aux conséquences) dommageables. Il met en danger des vies (...) et menace de manière injustifiée l'intégrité du Royaume-Uni", a-t-il écrit.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.