L'homme d'affaires emprisonné Nabil Karoui et l'universitaire indépendant Kais Saied, deux candidats "antisystème", ont affirmé dimanche soir être qualifiés pour le deuxième tour de la présidentielle tunisienne.