Accéder au contenu principal

Au Brésil, tristesse et indignation après la mort d'Agatha, 8 ans, victime d'une balle perdue

Les autorités de l'État de Rio de Janeiro ont annoncé, dimanche 22 septembre, l'ouverture d'une enquête après la mort d'une fillette de 8 ans, tuée par une balle perdue lors d'une opération de police dans une favela de la métropole. Les proches de la fillette crient leur immense tristesse mais aussi leur indignation.

Elle n’avait que 8 ans… Agatha Felix a été enterrée dimanche 22 septembre, après avoir été tuée la veille par une balle perdue lors d’une opération de police dans une favela de Rio. Elle se trouvait dans un van lorsque la balle l’a touchée. Ses proches, soutenus par les habitants du quartier, expriment leur immense tristesse et leur indignation.

Pour faire la lumière sur les circonstances de sa mort, les autorités de l’État de Rio de Janeiro ont annoncé l’ouverture d’une enquête. La police a indiqué être intervenue pour faire face à des attaques simultanées menées par des bandes criminelles dans différents lieux de la favela. Mais selon des témoins, il n’y avait pas d’affrontements à ce moment-là et la fillette aurait été touchée alors que la police tirait sur deux personnes à moto. Les décès dus aux violences au Brésil ont augmenté de 10,4 % en 2018, selon le Forum brésilien pour la sécurité publique (FBSP).

Selon un sondage réalisé par le journal Folha de S. Paulo en 2018, plus de neuf habitants de Rio de Janeiro sur 10 ont peur de se retrouver au milieu d'une fusillade entre policiers et criminels, et 92 % d’entre eux ont peur qu'elles-mêmes ou des proches soient touchés par une balle perdue, ou blessés voire tués lors d'un vol à main armée.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.