Accéder au contenu principal

Au “Paris d’Exil Football Club”, des mineurs isolés en quête d’intégration

Le “Paris d’Exil Football Club”, club composé exclusivement de jeunes migrants, entame ce mois-ci sa troisième saison. Il permet aux mineurs isolés, de s’intégrer après un parcours souvent difficile.

Deux soirs par semaine, des jeunes migrants se retrouvent aux portes de Paris pour s’entraîner et disputer des matchs. Maliens, Guinéens, Tchadiens... Au total, le “Paris d’Exil Football Club” accueille des jeunes issus de huit nationalités.

Ces jeunes dits isolés n’ont pas la nationalité française et se retrouvent sans représentants légaux. Hébergés dans des foyers à Paris, ils sont pour la grande majorité en situation irrégulière. 40 % d’entre eux sont malgré tout scolarisés mais autant attendent toujours d’être reconnus mineurs pour bénéficier de l’aide sociale à l’enfance.

Encadrés par deux coachs, ces jeunes trouvent grâce au sport un moyen d’intégration mais aussi un soutien en cas de besoin. “On n’est pas des simples coachs. C’est notre fonction principale, mais on est aussi confidents, amis, en tout cas proches de ces jeunes”, confie Baptiste Rinaldi, coach de l’équipe.

En France, le nombre de mineurs étrangers isolés a fortement augmenté ces dernières années. Entre 2016 et 2018, il a doublé : il est passé de 8 054 à 17 022, selon la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.