Dans un discours très offensif à la Chambre des Communes mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a mis au défi l'opposition de voter une motion de défiance afin de débloquer la crise politique sur le Brexit.